Car chacune de vos histoires sera le pétale d'un conte. [COMPAGNIE LIBRE FRANÇAISE RP ♥ FFXIV ♥ RAGNAROK]
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fiche Hasuka

Aller en bas 
AuteurMessage
Hasuka Dokuganryu
Admin
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 22/01/2018

MessageSujet: Fiche Hasuka   Dim 25 Fév - 11:46

♠️ Prénom : Hasu (Lotus)
♠️ Nom : Dokuganryū
♠️ Surnom : Hasuka
♠️ Sexe : Féminin
♠️ Âge : 37 ans
♠️ Race : Ao'ranne raenne
♠️ Groupe : Noble domienne
♠️ Orientation : Pansexuelle
♠️ Métier : Samourai
♠️ Allégeance : Empereur Domien, actuellement Seigneur Hien.

♠️ Constatations directes physiques : L'ao'ranne est entièrement recouverte de cicatrices sur ensemble du corps, deux semblent bien plus grosses que les autres. Une qui passe par le centre de sa poitrine sur tout son ventre en diagonale et l'autre qui passe horizontalement sous son sein droit. Son dos ne possède strictement aucune cicatrice en revanche.
♠️ Compagnon : Isobe, une loutre.
 
Caractère :
Hasuka est une ao'ranne au caractère posée et réfléchie, même s'il lui arrive certains moments de folie, par envie de décompression. C'est avant tout une femme curieuse qui aime découvrir et apprendre le monde qui l'entoure. Plutôt que de catégoriser une race ou une personne, elle préférera toujours se faire son propre avis sur la question, ce qui causera d'ailleurs certaines tensions difficiles avec son père, beaucoup plus têtu et ségrégationniste. Elle voue un véritable culte à l'appréhension et au partage des autres, capable de s'inquiéter même pour un inconnu qui semble parfaitement innocent, cela dit, son apprentissage de samouraï restera malgré tout prioritaire et il lui a interdit de risquer sa vie inutilement exceptée pour l'empereur, comme lui ordonne l'enseignement du Bushido. Comme tout autre samouraï, Hasuka fut retiré le plus tôt possible des bras de sa mère, privée de tous plaisirs oisifs dès lors qu'elle était capable de marcher, c'est donc vers ces trois ans qu'elle avait déjà une arme entre les mains, à ne connaître que l'entraînement et le combat, comme tous les autres samouraïs. Les seules fois qu'elle avait le droit d'être avec sa mère, c'était uniquement lorsqu'elle était malade, malgré tout, Hasuka un moral d'acier et elle ne se priva pas d'une personnalité très forte et parfois même espiègle, c'est ce manque de discipline partiel qui lui voulu l'interdiction de rester en groupe avec les autres samouraïs, et fut donc obliger d'apprendre avec son père, dont l'entraînement était bien plus rude que tous les autres maîtres d'armes. Et malgré les différents que ces derniers pouvaient éprouver, ils restaient malgré tout professionnels, ces deux écailles blanches étaient beaucoup plus fidèles dans l'ordre de la guerre que dans l'ordre familial. Hasuka refusant catégoriquement d’écouter les discours haineux de son père, elle préféra même s’entraîner dans son coin à développer ses compétences de samouraïs plutôt que de devoirs supporter ces récits de guerres inutiles. Hasuka est, malgré les apparences une femme de tradition, régit par les honneurs et les traditions domiennes, le respect est une valeur importante et tout manquement du respect d'autrui mérite le mépris, selon elle, elle n'a jamais peur de dire le fond de sa pensée, tout comme des fois, elle pourrait très bien se contenter de juste garder pour elle, ce qui lui déplaît chez une personne pour ensuite s'en servir lorsque cela l'arrangera, oui, Hasuka est une femme rancunière.

C'est surtout une ao'ranne qui a déjà vécu les combats qui font songer à la mort, les entraînements qui donne l'envie de s'arracher les muscles à pleine main, et les pires défis qu'un simple corps peu subir à l'humeur parfois changeante et au caractère d'acier, apprenez là à la connaitre, seul un esprit aussi curieux qu'elle peut se mettre à la comprendre. Mais même en voulant la comprendre, ne touchez jamais ce qui lui a cher, les plaisirs d'un samouraï sont peu nombreux... Mais restent intenses.

Histoire :

Hasuka est née à Doma dans le quartier noble, fille du clan Dokuganryū.

Le clan Dokuganryū est une famille noble domienne de type militaire, régit à l'époque par Dokuganryū no Enten. Un homme dont la rage de vaincre est sa plus grande qualité. Connu pour être un Samouraï sadique et particulièrement violent, n'offrant aucun répit à ses opposants, un traqueur et un tueur qui ne connaît même pas le sens du mot "pitié", pour lui, aucun combat ne peut être lancé sans la mort de l'un des deux combattants, surtout s'il s'agit de deux samouraïs. Dans sa jeunesse, il participa à plusieurs guerres de clan avec des Xaelas.. et surtout extermination ce qui valut une laide réputation au clan Dokuganryū, cette famille a également la particularité d'être d'une couleur fortement blanche souvent représentatif de pureté selon eux, la famille a effectivement prit soin, par pure tradition de ne comprendre que des ao'ras de sangs pures dans leurs lignées. Ne faisant que des mariages de nobles à nobles. A ce moment, peu de famille fonctionne de cette manière, la plupart s'est modernisé avec les plus jeunes et c'est ce que craint ce père aux mœurs ancestrales.

Cette réputation n'était pas toujours facile à supporter pour la jeune Hasuka, ni même pour ses frères et sœurs, supposait-elle, effectivement, Hasuka possédait cinq sœurs et six frère cadets issues de plusieurs épouses avec son père, et oui, Hasuka est l’aînée de la famille et donc héritière directe. Ce qui valut, comme sa mère autrefois, un mariage arrangé avec une autre famille noble de Doma. Sa mère avait d'ailleurs très mal vécu cette union avec Enten à son époque de jeunesse, lui un homme si brusque et combatif, lié à une femme aussi douce qu'Ajisai, choisie par la famille Dokungaryū pour ses traits pure et aussi blancs que le reste de la famille, une pureté véritable, une douceur sans égal et une bonté à faire pâlir les anges, mais le clan d'Ajisai, les Taikō choisit le clan Dokuganryū pour leurs réputations de guerriers d'élites exemplaires et de part de richesse de la famille, ainsi que les cours de combat donnés par certains émissaires de cette famille.

Hasuka resta le plus proche de sa mère, seule véritable parent à ses yeux, même si elle fut arrachée à son amour maternel dès qu'elle était capable de tenir un katana. Dans l'enseignement des samouraïs, les petits étaient arrachés au plaisir oisif et n'avaient permission de profiter de leurs parents qu'uniquement lorsqu'ils étaient gravement blessés ou malades, c'est cette excuse qu'utilisa Hasuka pour pouvoir voir sa mère, elle enchaîna sans relâche les entraînements, les plus violents, les plus dangereux, les plus redoutés dans l'espoir de se blesser gravement durant ces derniers, sans pour autant chercher à se blesser bêtement ou à faire exprès, elle agissait au maximum de sa volonté jusqu'à ce que son corps abandonne et donc finir auprès de sa mère, souvent cela fonctionnait, des déchirures musculaires aggravées, des os cassés, les revalidations étaient mêlées à la douleur, mais la douceur de sa mère, balayait tous les maux d'un revers de la main. Les repas familiaux étaient malgré tout mouvementé, Enten voyait sa fille comme une ao'ranne indigne du clan Dokungaryū, manquant de cruauté et de haine dans ses attaques, selon lui, c'était le genre de "gamine" qui finirait par s'attendrir face à un ennemi et mourir inutilement pour ce dernier. Mais Hasuka continua l'entraînement, sachant malgré tout, que l'honneur de la famille passait avant tout. Peut importe la haine qu'elle vouait à son propre père, elle ne devait en aucun cas attiré le déshonneur sur le restant de ses proches, ses frères, sœurs et surtout sa mère.

À peine à vers l'age de 9 ans Hasuka avait déjà terminée sa formation de samourai et pouvait dès lors se battre pour l'empereur au péril de sa vie. Cependant, même si ces examens personnelles au sein de sa famille sont plus que concluant, elle ne réussit par l'examen finale d'adhésion aux Samourais de la garde impériale comme le veut son père. Pourquoi donc? Pourtant les examens du clan Dokuganryu sont parmi les plus difficiles. La raison était tout autre que la difficulté en elle même, c'était surtout pour son petit frère Kenkou, aspirant samouraï comme elle, qui lui en revanche ne pouvait parfaire sa formation, âgé d'un ans de moins qu'elle, elle dut purement simplement ralentir sa progression afin de pouvoir rester avec lui. Etant donné que l'age butoir pour un Samourai était de 12 ans, elle se réservait cette marge d'erreur pour continuer à rester avec son frère. Dès que le jeune homme arriva à ses 10 ans, il arriva au bout de ladite formation de samouraï, accompagnant sa sœur de sang, et sœur d'arme. Les félicitations étaient souvent de mise dans ce genre de cas, lorsqu'un enfant parvenait à arriver à être qualifié comme étant un samouraï bien avant l'age des douze ans... Nulle doute que son père  en voudra certainement à sa fille durant de nombreuses années pour avoir fait exprès d'échouer ses tests d'entrées dans la garde royale juste pour rester avec son petit frère. Le clan Dokuganryu comportait déjà de nombreux enfants, de par la polygamie du chef de clan. Les plus plus prometteurs étaient bien ces deux jeunes ao'ras, dorénavant fiers samouraïs de la garde royale de l'empereur Domien.

12 ans, il était maintenant question de la mettre à sa formation de geisha afin de devenir une parfaite épouse pour un mari digne du clan. Elle refusa la main de l'ao'ra noble qui lui fut promis dans un premier temps, mais fut, au final, forcée de l'accepter, lorsque sa propre mère, cette dernière arriva à négocier avec la famille prétendante pour ne pas obliger les deux amants à vivre sous le même toit. Hasuka put donc rester de son côté sans être forcé de vivre avec le garçon du clan Hatakeyama, au final c'est bien plus un arrangement commercial et traditionnel plutôt qu'une véritable union amoureuse, Hasuka n'a même jamais rencontré l'ao'ra en question et la descendance contrôlée du clan Dokuganryū est voué à s'éteindre avec les traditions de Enten, qui ne cesse malgré tout de "rattraper le coup" avec ses autres enfants.

Mais, les changement furent de très courtes durées, la haine arriva. Les Garlemaldais attaquent Doma et personnes n'est épargnés jusqu'à la prise totale du contrôle de l'empire Domien. Les clans nobles de guerres sont sur le front, dont Enten représentant de la famille Dokuganryū, Hasuka et son frère Kenkou, malgré leurs très jeune age, en tant que Samouraï affirmés, ils était obligée participer à ce bain de sang pour sauver l'empereur, contrairement à tout ses autres frères et sœurs, heureusement trop jeune, et, qui, donc pas encore arrivés à terme de leurs formations pour devoir participer au carnage.

Cependant Ajisai, la mère du clan Dokungaryū entra en jeu, refusant catégoriquement d'envoyer ses enfants à la boucherie, elle avait vu la puissance Garlemaldaise à l'œuvre et elle savait qu'affronter ses machines à main nue étaient extrêmement risqué, Hasuka n'avait nullement peur de se battre et voulait même en découdre pour protéger son pays et surtout sa famille, mais elle fut piégée, et endormie de force par sa mère grâce à un bout de tissu contenant un puissant anesthésiant. Cette dernière avait des relations étroites et amicales avec un autre clan, un clan riche qui vivait de la mer et du commerce ainsi que de la défense maritime, elle implora à l'homme, maître du clan, d'emmener ses enfants avec lui, pour les emmener loin de cette guerre sanglante, Hasuka et Kenkou, maintenant endormis et maintenus par leurs frères et sœurs plus jeunes, mais surtout par l'attroupement d'Ao'ra marins qui les tiennent et garde leurs calmes à tout épreuves malgré l'anarchie, véritable exemple de l'ordre Domien, dans une masse humaine où la guerre, ne fait plus la distinction entre les classes sociales.

Ajisai se devait de sauver ensuite ses autres enfants après avoir sauver Hasuka. Elle savait éperdument que la ligne de combat ne tiendrait pas très longtemps. Et aussitôt que le père accepta d'emmener les enfants, elle repartie pour son manoir, non sans les larmes et la tristesse...





Compétences de combat:

Hasuka est une samouraï complète accomplie, excellent dans le domaine du jujutsu, bajutsu, kyujutsu, kenjutsu respectivement ; lutte, art équestre, tir à l'arc, art du sabre, particulièrement à l'aise avec cette dernière discipline, un samouraï est censé pouvoir manipuler quarante armes différentes avant de choisir son compagnon éternelle de combat, Hasuka manipule le katana avec une aisance remarquable et est toujours accompagnée d'un wakizashi qui ne quitte jamais son côté, étant sa lame d'honneur, une lame qui ne la quitte jamais.

Arsenal :

Visière tactique : Visière de combat qui lui sert simplement de protection et d'appareil de détection de certains flux éthérées. (Beaucoup moins précis qu'une éthéromètre), l'appareil possède également deux lentilles qui permettent aux très fortes lumières de ne pas l'aveugler. Précédemment, souvent utilisé par la samourai lorsqu'elle apprennait à manier Kissaï.

Kissaï : Katana noble de la famille Dokuganryu. Il est de tradition au sein de cette famille, que chaque première épouse du maître du clan, lorsqu'elle parvient à mettre au monde son premier enfant, le meilleur forgeron du clan lui fait un katana spécialement prévu pour cette événement, ici en l'occurrence Kissaï est le katana qui a été fait pour Ajisai, en l'honneur de la naissance d'Hasuka. "Kissaï sait trancher même les plus terribles des injustices" fut sa phrase de bénédiction auprès de son forgeron avant de recevoir son nom. Le katana est gorgé de perles rares qui sont récoltables dans certains crustacés qui trouvent leurs origines aux pieds des portes lune de Dairyu. Ces perles sont ensuite bénies via un prêtre du père de l'aube. Ces fameuses perles ont la capacité d'être extrêmement sensible à l'éther environnante et permettent à Kissaï de prendre une couleur éclatante à la couleur de l'éther de son manieur.


Dernière édition par Hasuka Dokuganryu le Mar 17 Juil - 11:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hanabira.forumactif.com
Hasuka Dokuganryu
Admin
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 22/01/2018

MessageSujet: Re: Fiche Hasuka   Dim 25 Fév - 13:20

La fidélité et l'honneur d'une mère

Ajisai se frotte le visage, voyant sur ses mains le mélange de larmes et de poussières du grain de combat qui l'entoure. Courant à toute vitesse pour remonter le quai du commerce afin de remonter vers Doma, chaque Garlemaldais qui la croise ne trouve que la mort et l'agonie sous un tranchage lumineux et irradiant de la lame de Kissaï, baignant l'allée du quai d'une teinte rouge ensanglantée, son but est simple, récupérer ses autres enfants. Ceux qui ne sont pas de son sangs, mais tout de même de celui de son époux ainsi que la protection du navire d'ao'ra qui fuit Doma, ils sont légions, mais un seul l'intéresse, le grand navires aux drapeaux bleus qui s'apprête à passer les portes lune de Dairyu, celui qui contient Hasuka et ses enfants directs.

Arrivée sur la place de Doma, elle n'y voit que le carnage, le feu et le sang, alors que quelques fous garlemaldais se ruent vers elle, mais d'un seul éclat lumineux Ajisai le trancha.

"Approchez, moins que rien..."

D'énormes flash luminescents retentissent sur la place de Doma, le sabre blanc, Kissaï envoie a chaque coup de lame de puissantes apparitions lumineuses qui aveuglent ses opposants, dans un premier temps d'une lumière immaculée, puis de rouge lorsque la lumière passa par les voiles de sangs des hommes qu'elle tranche chacun leurs tours, le combat était inégale. Même si ces combattants n'étaient que des moins que rien contre elle. Elle ne pouvait pas lutter contre le nombre.. et encore moins contre les machines. Un appareil Magitek fit son entrée dans le combat, donnant un énorme coup de foreuse sur le torse de l'ao'ranne qui se releva très difficilement après un coup aussi lourds. Mais les essoufflements de son corps, et les douleurs musculaires,n'étaient qu'un vulgaire murmure face à sa colère grandissant envers cette nation qui venait tirailler sa patrie et surtout sa famille, tout se mélangeait dans sa tête, mais avec un seul but : protéger le navire. Lutant contre l'appareil Magitek qui semblait presque insensible au tranchant du katana, elle ne parvient qu'à lui faire tomber un bras. Alors qu'elle avait déjà, le corps parsemée de bleu et de sang coulants. Elle tourna le regard un bref instant vers les portes lune pour juste constatée la disparition du bateau ne laissèrent qu'un seul souffle.."

"Adieu..."

Les larmes se ruèrent sur son visage et Kissaï éclata très brutalement pour laisser une explosion lumineuse sur l'emplacement de son manieur, pour lui ouvrir la possibilité d'une fuite. Dorénavant en train de s'enfuir part de multiples sauts de toit en toit pour rejoindre maintenant son prochaine objectif, l'enclave de Doma, le champs de bataille. alors que son corps étaient pas loin d'atteindre ses limites. Mais, elle arriva trop tard.. l'enclave était déjà ravagé et le combat était dorénavant en train de se poursuivre dans le château de Doma, lui même. Dans ce carnage, elle reconnu même quelques corps, dont un.. qui n'avait pas encore finit de partir pour l'au delà.

"Harumi..." prononça Ajisai en s'y ruant, rengainant son arme pour lui soulever la tête avec sa main.

Harumi était une ao'ranne du clan Dokuganryu également. L'une des épouses de Enten, bien qu'étant pourtant l'une des plus talentueuses, même bien plus qu'Ajisai. Ce fut elle qui fut choisit pour garder la plupart des enfants, même ceux qui n'étaient pas de son sang. Il y avait donc fort à penser que c'était justement elle qui avait garder les enfants.

"Ajisai... Mes prières étaient pour l'empereur en espérant que quelqu'un ne vienne, avant que je parte.." se redressa brutalement pour cracher du sang, de ses poumons, une lame qui avait été brisée est planté dans son poumon gauche, juste en dessous de son cœur. "Par pitié.. Ne le croise pas.. Il n'est pas humain... Ne va pas pour le château de Doma... Même Enten ne fait que reculer en contrant ses attaques.. L'empereur.. va... Doma.. va.."

"Harumi ! Respire!  Je...humph.." elle serra les dents, les yeux rougit par l'abandon de ses enfants, étaient maintenant rougit envers une femme, avec qui pourtant elle n'avait pas tant échanger de paroles ni t'attention exceptés ce jour.

"C'est toujours toi... qu'il a préféré... Je.... suis jalouse... Mais.. heureuse.. mon honneur sera sauf si tu sauves les enfants.. par.. pi..."

Elle ne put même pas finir sa phrase, ses dernières forces étaient dans sa main qui se tendit difficilement vers une partie de l'enclave aux niveaux des quais. Une escouade de domiens fuyant Doma s'y était réfugiés et risqueraient d'avoir très vite besoin de protection pour permettre la fuite. Ce groupe de fuyant comportaient un grand nombre d'enfant, dont elle reconnu quelques uns.. Les restant de la famille Dokuganryu devaient également y être, en plus d'autres familles. Elle dégaina son katana en s'y ruant avec la rage du désespoir, sans même prendre le temps d'achever Harumi qui était de toute manière déjà en train de partir pour rejoindre le père de l'aube. Ajisai arriva a peine à niveau des quais que diverses garlemaldais commençaient à venir vers eux.

"ASSEZ!"

Elle rengaina son sabre, la lumière de Kissaï commençait à bouillir affreusement fort dans son fourreau jusqu'à déborder de la garde. Lorsqu'elle dégaina très brutalement son sabre de son étui, une explosion lumineuse s'en échappa et diverses tranchants se ruèrent sur les Garlemaldais. Tuant bon nombres d'entres eux d'un seul coup, s'interposa entre le quai de l'enclave de Doma et les quelques Garlemaldais  qui commencèrent à hésiter d'achever ses domiens, surtout si cela signifiait affronter Ajisai qui poussaient de plus en plus ses derniers soupires. Mais.. une autre chose n'avaient pas peur d'elle. La machine des garlemaldais. Ces appareils avaient beaux comptés de nombreuses carcasses dans l'enclave, la plupart avaient très certainement tués bon nombres de Domiens avant de tomber en panne. Cette dernière qui venait s'approcher d'Ajisai d'un pas lent et répressif, avait un bras de fourreuse en moins. C'était celle de Doma qui l'avait suivit.

"Tu.. arg... tu en veux encore.. toi...?"

Alors qu'elle apprêta à charger, l'appareil n'ouvrit qu'une trappe sur son torse et déploya une vague de balle qui vinrent transpercer Ajisai de part en part, actuellement trop épuisée pour parer ses attaques. Le sang lui coulèrent à flot sur l'intégralité du corps. Le groupe de domien profitèrent du sacrifice de l'ao'ranne pour s'enfuir et quitter l'enclave. Diverses troupes furent frustrés de ne pas avoir pu achevé ses réfugiers.. Mais comptèrent bien se venger sur cette ao'ranne en piteuse état qui tomba à genoux devant eux, rengainant lentement son arme. Les opposants prirent peur qu'elle ne recommence son attaque et tirèrent de façon défensive pour ne pas essuyer une autre terrible attaque. Mais Ajisai ne fit que lancer son sabre qui fut réceptionner par l'un des ao'ras qui protégeaient la barque. Afin de l'utiliser comme arme défensive.

"Kissaï.. Protège mes enfants... "

Ajisai ne put tourner le regard que quelques secondes vers l'un des soldats, a peine le temps de voir un coup de pied qui lui arriva en plein visage.. Ne laissant plus que l'obscurité..

https://www.youtube.com/watch?v=qCMgntOCvvg


Le carnage était passé, le ciel était taché de sangs et de morts. Doma était... perdu... Ajisai ouvrait ses yeux sur ce nouveau monde. Ce monde d'oppression et de haine. Le sang lui coulait de la bouche et tout son torse étaient parsemés d'impacts de balles.

"Hasuka.. Mes prières iront vers l'empereur... et j'espère que Kissaï te retrouvera.. Je...t.. 'ai..me..."

Elle toussa, plus aucun mots ne pouvaient sortir de sa bouche, agonisa sur le quai de l'enclave...

**Protège tes frères et sœurs.. comme une belle grande fille.. une femme fière.. L'honneur d'un samourai est grand.. mais celui de notre famille est plus important.. j'espère que tu le comprendras.. ... Enten...J'espère que mon amour aura évincer ta haine.. même.. un peu... Mes prières sont pour.... Le père de l'aube... Pour toi... Pour mes enfants... Pour Dokuganryu.. Pour...**

".. Do.. ma..."

Le souffle de vie quitta le torse de cette mère déchue et abattue sur le champs de bataille, une mort digne d'un samourai.. Mais surtout la mort d'une mère. La barque finit par rejoindre les portes de lune et furent repêchés par l'un des grands navires qui finirent leurs fuites vers la Mer de Rubis. Doma aura perdu.. Mais il n'a pas tout perdu. L'honneur Domien vaincra, la fidélité des domiens vaincra ! Et n'a pas pu vaincre la fidélité et l'honneur d'une mère.


Dernière édition par Hasuka Dokuganryu le Dim 25 Fév - 14:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hanabira.forumactif.com
Hasuka Dokuganryu
Admin
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 22/01/2018

MessageSujet: Re: Fiche Hasuka   Dim 25 Fév - 13:35

Je ne veux pas de ce monde...


Se sentir flotter dans les airs... Une sensation bien agréable malgré ce qui se passait dans ce monde.. L'ao'ranne ouvrit les yeux, voyant une grande lueur bleutée devant ses yeux, flottant dans les airs au milieu d'un monde qui semble infinie. Une voix douce et mélodieuse parvenant à ses oreilles, lui demandant de protéger les siens.. de la protéger également elle, elle que de cette voix pourtant si faible semble cacher un profond pouvoir qu'elle ne parvient même pas à imaginer. Elle sentit pourtant comme une percussion qui lui vient en plein dans le crane, la faisant sortir de ce beau rêve illusoire.


Le réveil était difficile, l'effet de l'anesthésie se dissipait peu à peu et Hasuka ne vit autour d'elle que désolation et ...du sable.. énormément d'inconnus, autant de personne adultes que d'autres enfants. Des sons qui lui parviennent à ses cornes.. des vibrations, des vibrations de haines et de tristesses. Des pleures et des plaintes qui résonnent dans sa tête de façon aussi désagréable que le grincement du métal d'une guillotine. Elle voyait arriver plusieurs barques de plus en plus nombreuses sur le rivage des navires remplissant la mer comme une fierté maritime, mais qui n'était plus que le voile d'une profonde honte.

Hasuka se leva difficilement, se tenant le front voyant une trace de sang. Le navire semblait avoir essuyer plusieurs tirs de mortiers à distance et certains furent blessés. Mais très vite, le sang sur son front ne fut que le cadet de ses soucis, lorsqu'elle vit un corps gisant sur le sol déjà entourés par ses frères et soeurs

"KESSAN!!"

Comme elle l’appelait, son frère, gisant sur le sol, la poitrine ouverte par l'un des tirs Magitek. L'enfant était totalement mort, a peine que la grande sœur posa sa main sur le torse ouvert de son frère, que diverses réminiscences lui vinrent en tête, des souvenirs qui n'étaient pas les siens. Elle se voyait se faire transpercer le torse par un tir provenant d'un énorme appareil Magitek volant dans les airs. Avant de sentir ses frères et ses sœurs la secouée, elle qui semblait perdue, le regard vide et larmoyant.

"Nee-saaan !!! Reveille toi! Ne nous laisses pas Nee-san!!"

"Ano... Kessan..."

Elle enlaça deux de ses pairs les plus jeunes, qu'elle tena contre elle, en allant posant son front sur celui de son petit frère

"Pourquoi.... Kessan... .."

Elle écarquilla les yeux en voyant arriver une autre barque avec une lueur qu'elle ne pouvait pas ratée. Une lueur blanche dans les mains d'un homme qui, sans le savoir, était indigne de tenir ce qu'il détenait... Kissaï

"Ce sont nos frères et nos sœurs, de notre clan.. et.. Cet homme.. Kissaï.."

Des larmes bien plus grandes commèrent à irriter ses écailles et ses joues, tout lui revinrent en tête, comme le retour d'un pendule, voyant sa mère qui l'avait enlacer juste avant la guerre afin de finir assoupie...

"Non.. Oka-sama.... non.. non.. non... NON... NOOOOOOOOOON!!!"

Se levant d'un bon, fit jaillir le sable sur ses pieds en courant à toute vitesse vers l'inconnu en question, ne faisant même plus attention à ses demis frères pour voler des mains, le katana de sa défunte mère. Le touchant à peine que d'horribles visions vinrent lui torturer l'esprit. Tout dans sa tête se chamboulait, chaque respirations ne semblait plus qu'être des souffles de vies qu'elle ne méritait plus, de l'oxygène empoisonner qui ne faisait que décupler sa peine. L'homme abasourdit en reconnaissant la fille du clan Dokuganryu, qui même jeune avait une allure si fière, qu'elle n'était plus que l'ombre d'elle même.. recroquevillée dans le sable en tenant un sable blanc qui ne pouvait plus que briller d'une faible lueur, qui semblait aussi triste que celle qui le tient.

"Oka-sama.... Oka-sama.... Oka-sama......." répétant ses paroles sans interruption, la jeune fille se tenait contre cette arme en pleurant et hurlant sa peine. Même ses frères et sœurs n'osaient plus la regarder quelques secondes.. avant de commencer à tous fondre en larmes, entourant la dernière héritière du clan, tous ne sentirent plus qu'un horrible vide dans leurs cœurs en comprenant la mort de celle à qui appartenait ce sabre. Prenant un geste déraisonné, l'ao'ranne saisit la lame de son wakizashi, la lame d'honneur des samouraïs qui était attachée à son flan, tentant aussitôt de s'entailler le ventre. Ce ne fut sans compter sur l'intervention de ses frères qui la saisirent pour l'en empêcher, ne la retenant que très partiellement avant que diverses adultes d'un autre clan présents de n'interpose

"Je.. JE NE VEUX PAS DE CE MONDE!!"

Hurlant à plein poumon, l'ao'ranne se débattait avant qu'on ne puisse lui arracher sa lame des mains en tombant à terre, sur le dos. L'age de la noble ao'ranne rattrapa son éducation de samouraï, et d'une voix infantile, se mit à pleurer, alors que les autres enfants, derniers héritages du clan Dokuganryu s'agglutinèrent autour d'Hasuka. Pleurant contre elle.

"Ne nous abandonne pas Nee-sama..."

Hasuka tourna le visage vers l'un de ses petits frères, le tient pleurait autant qu'elle, il était beaucoup plus jeune qu'elle, à peine 8 ans et agrippait le bras de sa grande sœur d'un geste répressif, comme tyrannisée par la peur de la voir mourir. Hasuka se redressa en tenant Kissaï dans ses mains. Ce dernier n'était même pas réclamée par l'homme qui l'avait tenu dans la barque. Sachant très bien qu'il ne lui était pas destiné.

"Oka-sama... Pourquoi toi...Ces soldats.. ces.. monstres..."

Elle tourna le regard vers le rivage, en direction de Doma qui n'était même pas visible au travers des montages. La situation lui échappait, et elle rangea le sabre de sa mère à sa ceinture. En venant ensuite vers le corps inerte de son petit frère. Posant le katana sur sa poitrine.

"Je.. je vous vengerais.. Je tuerais chacun d'eux... Je les ferrais souffrir.. Je les ferrais pleurer.. Je les ferrais saigner si fort.. que leur sang recouvrera la peine de Doma!!!"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hanabira.forumactif.com
Hasuka Dokuganryu
Admin
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 22/01/2018

MessageSujet: Re: Fiche Hasuka   Dim 25 Fév - 16:20

Car l'aventure soigne les maux...


Les années passèrent et la population domienne se refonde comme elle peut. C'est à Isari, un petit village fondé par des réfugiés Domiens que Hasuka aura résider avec la plupart de ses frères et sœurs. L'ao'ranne n'aura jamais interrompu son entrainement personnelle, si bien que ses talents de chasses et sa protection aura fait qu'à la longue Isari savait qu'il devait la garder. Au moins comme protectrice. Et c'est dans ce but qu'elle resta dans le village. Défendre ce dernier au péril de sa vie, afin de respecter la volonté de sa mère. Hasuka ne réfléchit pas une seule seconde, mettant sa lame au profit des autres. Comme doit le faire un samouraï. La jeune femme vient de devenir une petite femme, âgée de 16 ans. Elle était déjà si jeune, lancée d'un serment qu'elle ne pouvait plus rompre, défendre les siens.

La maladresse de jeunesse lui avait déjà valut quelques combats difficiles. Des cicatrices sur les bras, autant dans la peau que les écailles arboraient déjà la gamine, infligé autant par des monstres que par des bandits peu scrupuleux. Et même par ces tribus d'hommes bêtes qui deviennent de plus en plus belliqueuse maintenant que l'empire s'installe sur les terres d'Othard. Malgré son jeune age, la jeune ao'ranne n'était pas une piètre combattante et semblait être un combattant bien plus redouté que la plupart des dangers environnants. Et ces escapades en quête de nourriture et de savoirs lui valurent de connaitre toute la mer de Rubis comme sa poche et même le petit village en autarcie, Sui No Sato. Mais c'est lors d'une journée de patrouille qu'elle fit une rencontre pour le moins étonnante...


"Yare yare... Akachaaaaan, ramène toi !!"

Deux ao'rannes courant sur la plage vers l'un des bateaux. Pour chiper une barque afin de partir à l'aventure, c'était souvent l'une des occupations des deux fillettes. Deux sœurs qui traînaient souvent ensembles. Hasuka, assez irresponsable avec ses frères et sœurs, prenait parfois l'habitude de les emmener en vadrouille avec elle, que ce soit pour s'aventurer, les entraîner. C'était sa façon à elle de leur montrer autre chose que du sable dans le village d'Isari. Aujourd'hui, il était un tout autre défi : S'aventurer vers lîle de Zekki.

Peut de ses frères et sœurs étaient d'accord pour la suivre, mise à part Tsubaki, la bien nommée "Akachan" surnom née d'un mélange entre le fait qu'elle ait quelques mèches rouges et dut fait qu'elle soit l'une des sœurs qu'elle couvait le plus, non sans lui déplaire. Mais malgré cette taquinerie entre les deux sœurs. Tsubaki fut la plus courageuse sur ce coup en suivant sa sœur vers une aventure qui l'aura menée sur une île remplie de monstre et de geyser de laves. Sous la protection d'Hasuka, les deux sœurs avancèrent afin de s'approcher de la bouche du volcan pour comprendre ce qu'il en est...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hanabira.forumactif.com
Hasuka Dokuganryu
Admin
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 22/01/2018

MessageSujet: Re: Fiche Hasuka   Dim 25 Fév - 19:01

40 ans auparavant...Skouik skouik !

Un grand homme.. Le plus puissant de tous, capable de dompter les truites les plus espiègles et les vagues scélérates, un homme qui peut façonner le saumons au point de faire rougir le dieu des chats. Cette homme c'est...

"Skouik skouik!"

Une loutre magnifique ! Cette dernière est assez atypique dans son cas. Voici une loutre relativement intelligente, cette dernière s'étant confectionner un petit nénuphar afin d'être protéger de la pluie et ainsi afin d'être reconnu par ses paires. Hormis son intelligence hors norme, même pour une loutre, cette dernière aura toujours eu une longueur d'avance sur les autres. Etant même l'un des meilleurs chasseurs de sa meute. La petite loutre présentement jeune se sera fait une place de choix au sein de sa rivière. A peine née que c'était déjà une star. Pourtant, ayant vu le jour au sein d'une couvée modeste dans un bord de rivière, ce surplus d’intelligence aura toujours été une chose inexplicable. Doma est encore une belle citée état d'ao'ras, en proie à de terribles conflits entre les raens et les xaelas. La loutre aura très vite compris avec sa petite famille qui valait mieux quitter les steppes d'Azim pour des terres plus calmes.

Un voyage long.. trop long pour la vie d'une loutre. Une chose que cette dernière en pouvait déjà plus comprendre, malgré son intelligence.. Pourquoi, elle ne vieillissait pas..? Sa femelle était déjà dans ses derniers coups de pattes pour arriver vers la Mer de Rubis, que le mâle était encore en pleine forme.. et surtout jeune.. Là où la vie d'une loutre était d'environs une quinzaine d'année. Cette dernière avait déjà l'age de dix-huit ans en ayant l'air d'en avoir même pas cinq... Une fois arrivée à une petite cachette tranquille dans la mer de Rubis, une rivière sur la côte Nord de cette zone. Et ce fut le tour de ses propres enfants. Sa portée de petites loutres finirent par mourir de vieillesse et tout ça avant lui, désormais à l'age de trente quatre ans.. Chose totalement impossible pour une loutre. Avec le temps, en côtoyant les villages ici et là. La loutre finit par s'approcher des humains, sources de nourritures abondantes qui se laissent attendrir par l'allure d'une loutre, mais, même eux n'était pas dupe... Une loutre avec un nénuphar sur la tête ne courrait pas les rues. Surtout quand cette dernière s'installe avec sa portée près d'une rivière et que le temps passe, sans que ce dernier n'ait d'emprise sur elle. Diverses zoologues s'intéressèrent à elle et lorsque l'instinct de survie devait parler. La loutre se mit même à comprendre le langage des êtres à deux pattes... Les dialogues étaient effrayants... Etude... dissection... comprendre sa si longue vie pour un petit mammifère..

C'est dans la fuite de ce genre de fatalité que la loutre prit la mer pour rejoindre la côte Ouest de la mer de Rubis. A vivre recluse dans les bois, seul et sans ami. N'ayant même plus la foie de faire ami-ami avec d'autres créatures, commençant à penser que son age était une malédiction, à ne pas réussir à .. mourir tout simplement. Écoutant les quelques voix ici et là des quelques marchands qui passaient de temps à autres et les échanges souvent de courtes durées fit que la loutre finit par apprendre le langage humain...D'une sagesse faire pâlir les humains, la loutre restait de plus en plus recluses sur son bout d'île, à couiner sous la pluie ou le froid de la nuit ou encore la chaleur ardente du soleil.

Le temps fit son oeuvre jusqu'à ce qu'un jour, la petite plage paisible de la loutre fut troublée par l'arrivée massive de navire Domien, était ils pour elle?! Dans le doute, elle n'aura pas chercher à savoir plus loin qu'elle s'était déjà enfuie plus au sud, voyant encore son habitat se faire détruire en nageant pour prendre la fuite. Ses pattes vinrent foulés des terres désolées, au pied d'un volcan en forme de tête de démon où il alla vivre reclus, de nouveau, dans une des grottes au pied de la grotte à l'abri des monstres. Le temps semblait figé par ici.. Tout était coupe gorge, finit les rivières d'eau douce pour la petite loutre, ce n'était plus que l'eau salé, et le sombre des grottes avec sa solitude...

"Skouik... skouik...."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hanabira.forumactif.com
Hasuka Dokuganryu
Admin
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 22/01/2018

MessageSujet: Re: Fiche Hasuka   Dim 25 Fév - 20:22

Un skouik contre un ami..

Retrouvons nos deux sœurs en quêtes d'aventures. Actuellement sur l'île de Zekki. La nuit commence à tomber peu à peu.. Et Hasuka en perpétuelle quête de toujours plus, ne faisait qu'avancer alors que le doute s'installait peu à peu en sa petite sœur qui s'approchait de sa grande soeur.

"Yare yare.. Akachan, tout va bien.. Regarde.. Kissaï nous aide.."

A ces mots, le katana d'Hasuka, héritage de sa mère se met à briller d'une lueur blanche immaculée et réconfortante, la nuit de l'île semblait de moins en moins les enrobées. La petite lueur de l'éther de l'ao'ranne a travers son sabre, servant de lumière de direction, les faisant continuer leurs périples tel une petite luciole qui gambade dans une forêt inconnue. Elle sentait bien la nervosité de sa petite sœur. Mais Hasuka était très téméraire et tranchait chaque monstre aisément pour se frayer un chemin. Au loin elles aperçurent une grotte assez isolé, la pluie commençait à  pointer le bout de son nez également. Les deux jeunes aventurières en devenir n'eurent donc, pas d'autres choix que d'aller s'y réfugier. Et c'est là qu'elle rencontrèrent un bruit pour le peu anodin.. des petits couinements plaintifs, comme apeurées par le tonnerre qui vient se joindre à la pluie.

"Je penses que c'était finalement pas le temps pour une escapade.... Viens on va voir c'est quoi le bruit Aka-chan!" proposa Hasuka, avec le sourire en tenant la main de sa sœur, le katana dans l'autre main.

Sa sœur ne semblait pas spécialement avoir envie de s'aventurer dans des grottes en prime d'être sur une île volcanique, mais voulant prouver qu'elle était la plus courageuse des petites sœurs de l'ao'ranne, elle contenta son envie de partir et resta à ses côtés, il fallait mieux de toute façon rester avec elle.. plutôt que de partir seule près des monstres.  A chaque fois que les deux ao'rannes firent dans cette grotte, elles entendaient les couinements qui étaient de plus en plus denses et fréquents, lorsque la lumière du katana d'Hasuka s'approcha, de ladite source de lumière, elle vit un petit nénuphar avec en dessous une loutre apeurée et cachée

"Oh.. Kawaii desu!" s'exclama la grande sœur alors que Tsubaki parut assez stoïque, s'attendant à une découverte plus "intense".

"Laissez moi...." ... "Nani?" répond aussitôt Hasuka. "Attend.. Elle parle..? T'as déjà vu une loutre qui parle..?"

"Qu'est ce que tu veux dire.. Elle n'a rien dit.. Je penses que tu as pris froid Nee-san..."

Hasuka se tenant le front finit par penser que c'était vraiment le fruit de son imagination. Elle finit par s'approcher en sortant de sa besace une poignée de pain sec, pour la tendre à la loutre. Cette dernière agita les moustaches en s'approchant timidement, comme charmée par une source de nourriture étrangère, autre que du poisson, sans compter que le poisson commençait à manquer sur l’île a cause des monstres qui y sont de plus en plus nombreux.

"On ne peut pas la laisser toute seule comme ça.. Pauvre loutre! Elle est toute seule dans une grotte recluse.. Où est ta petite famille..?"

Sans savoir que la loutre était de toute manière bien plus âgée que l'ao'ranne, cette dernière posait des questions qui pouvaient être difficiles à entendre pour un être comme celui qui se tient face à elle. Pendant que Tsubaki commençait à se sentir de moins en moins en sécurité sur cette ile, en sachant que sa grande sœur semble perdre les pédales à parler à une loutre, bien qu'elle semblait au fur et a mesure de ses questions commencer à sentir une espèce d'admiration envers elle, une curiosité qu'elle n'arrivait pas à saisir. Sentant que sa grande soeur avaient bel et bien des connaissances supplémentaires insoupçonnées.

"Nee-san.. J'ai faim.. Je veux rentrer..."

"Skouik skouik..." prononca la loutre de façon plaintive

"On va quand même pas l'abandonner !  Je ne veux pas la laissée toute seule ici.. Je suis sure que cette loutre est toute triste.." dit elle en venant la prendre dans ses bras contre sa poitrine en lui tenant un morceau de pain en bouche, l'humidité de son pelage s'imprégnant dans le tissu de son haut.

"Vous ne voulez pas me tuer.. M'étudier..? Vous en êtes sure..?"

"Non bien sur que non! Pourquoi je voudrais ça? Attend.. elle vient VRAIMENT de parler là?!"

Écarquillant les yeux, elle manqua de la lâcher, comme une bête qui sortait trop du commun des mortels pour elle, mais une réminiscence lui vint en tête qu'elle sentait avoir des échos dans ses pensées.. au mot "tuer". Elle se vit face à la loutre, il y a bien longtemps. Des chercheurs s'approchant d'elle pour tenter de l'attraper, sans doute avec diverses envies d'études sur le fait de sa voix, vivre recluse et abandonnée veuf de sa petite famille. Un très douloureux mal de tête vint la frapper de plein fouet et c'est ce qui lui fit sortir de sa torpeur, se réveilla avec le visage inquiet de sa petite sœur en face du sien et de la loutre qui ne s'était pas privée pour s'installer sur son ventre en attendant son réveil...

"Vous... Désolée... Je ne voulais pas vous faire peur.. Vous n'êtes pas comme les autres.. Vous avez un bon fond...S'il vous plait.. sortez moi de cette île, je ferrais ce que vous voudrez... Mais par pitié emmenez moi.."

Tsubaki tournait l’œil vers la loutre, ne comprenant par les mots, mais des couinements plaintifs et nombreux, comme si elle tentait de dire quelque chose à sa grande sœur, encore légèrement dans les nuages.

"Aka-chan.. On a trouvé un trésor.. On peut partir.."

Titubant légèrement en ramassant son katana, la loutre vient d'elle même s'enrouler autour de sa gorge, comme pour lui tenir chaud. Le tonnerre continuait de retentir, mais la pluie s'était calmée et la mer de même. Il fallait donc maintenant en profiter pour vite rentrer à la maison avant que la mer ne commence à monter pour engloutir les parties planes de l’île, avant de risquer de s'approcher des rivières de lave. Regagnant la barque. Les deux sœurs purent rentrer à la maison. Avec un nouveau compagnon.

A peine rentrée sur la plage d'Isari que le sermon ne se fit pas attendre pour être parties, à deux enfants vers l'île de Zekki, mais les cris n'étaient que du bruit. Hasuka s'interposa face à sa petite sœur en tendant les bras. C'était elle, la responsable après tout et n'hésitait pas à répondre de ses actes. Mais c'est lorsqu'elle proposa de quitter le village pour s'excuser, que les villageois se ravisèrent bien assez vite en comprenant qu'il serait bête de perdre un samouraï protecteur en ces temps difficiles. Peu à peu, le ton descendit en punissant juste les deux jeunes filles d'avoir voler une barque. Avant de pouvoir regagner leurs huttes sur la plage. Hasuka sortit de son sac diverses morceaux de monstres crus qu'elle avait abattu sur l’île de Zekki avec sa sœur pour les donner à ses frères et sœurs, ces derniers allant cuisiner pour eux. Un repas auquel la loutre fut elle même conviée.

La loutre put s'installer avec le temps au sein de cette petite famille...Le fait qu'elle parlerait semble avoir été tut par Hasuka au file des jours. Et Tsubaki ne se posa même plus la question à ce sujet, déjà contente d'avoir prouvée qu'elle était la plus téméraire, et où elle se venta même auprès des autres pour avoir sut suivre Hasuka sur l’île à tête de démon. Hasuka vint offrir une petite lanterne sur un bâton à la loutre, ayant remarquer que cette dernière couinait beaucoup dans le noir.. Normal après tout.. Après quatre ans sur une île déserte aussi sombre que la nuit. La loutre avait finit par développée une petite peur du noir. Et la lanterne de sa nouvelle amie, le rassura. Peu de choses sont connus à propos de ces deux nouveaux amis.. De temps à autres les frères et sœurs d'Hasuka l'entendent parler avec la loutre, pensant simplement que ce n'est là que l'imagination d'une jeune ao'ranne orpheline qui cherche des compagnons supplémentaires en plus de sa famille. Mais une chose est sure.. En plus de partager une amitié de plus en plus profonde entre un animal et une loutre, les deux semblent se partager des secrets...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hanabira.forumactif.com
Hasuka Dokuganryu
Admin
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 22/01/2018

MessageSujet: Re: Fiche Hasuka   Dim 25 Fév - 23:50

Tu dois mourir...

Le temps fit son oeuvre... Et ces blessures aussi. Hasuka avait beau s'être trouvé un but pour ne pas devenir folle et se laisser perdre dans le désespoir.. Elle avait beau avoir sa famille. Certains d'entres eux l'avaient quitter. Suite à une dispute entre les villageois et Tsubaki, cette dernière fut embrigadée par des pirates de la mer de Rubis, sans compter sur la plupart des frères et sœurs qui ont décidés de partir en pèlerinage.

A suivre..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hanabira.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fiche Hasuka   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fiche Hasuka
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fatsia japonica ( Fiche )
» Fiche de culture Astrophytum asterias
» Canna indica ( Fiche )
» Fiche Pratique : Tillandsia Bulbosa
» Fiche sur la vigne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hanabira :: RôlePlay :: Présentations-
Sauter vers: