Car chacune de vos histoires sera le pétale d'un conte. [COMPAGNIE LIBRE FRANÇAISE RP ♥ FFXIV ♥ RAGNAROK]
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le village de Kamiki

Aller en bas 
AuteurMessage
Hasuka Dokuganryu
Admin
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 22/01/2018

MessageSujet: Le village de Kamiki   Ven 1 Juin - 20:52


Le village de Kamiki, fief de la famille Dokuganryu.

Depuis des années, la famille défend ce village et surtout ses traditions guerrières. Le village aura vu naître bon nombre de villageois qui auront finit guerriers au service de l'empereur Domien de l'époque. Fondé par Muune Dokuganryu, fils de Masamune Dokuganryu et père de Tokoyomi Dokuganryu, l'on dit que ce village a été fait avec l'accord d'un Kami, qui réside dans un immense cerisier à la taille démesurée. Ce dernier fut nommé "Sakuya".

Le village possède de bonnes richesses ainsi que des terres relativement généreuses, le riz et le saké sont les principales sources de valeur que produit le village. Le saké fut d'ailleurs très vite renommé pour son goût unique, et sa couleur atypique. Les meilleurs sakés de Kamiki sont mis à disposition des prêtres du village qui le bénissent ensuite. Il est par la suite utilisé pour la purification ou la dégustation en de très formelles festivités. L'on dit de ce saké si particulier qu'il décuple les facultés des guerriers. Ce pourquoi, la plupart des guerriers du village ont toujours une petite gourde accrochée à leur ceinture. Les guerriers les plus forts du village sont par ailleurs reconnaissables à la couleur de ladite gourde : si cette dernière est dorée, avec une inscription "気迫" de couleur noire d'ébène, c'est qu'il s'agit d'un guerrier ayant reçu un entraînement abouti de la part du Daimyo et des entraîneurs du village, ainsi que l'approbation des prêtres qui défendent Sakuya. Le saké contenu dans cette gourde est appelé "Le saké des huit purifications". Il est le grand cru du village, et n'est produit qu'au rythme d'un unique baril par année, bu en de très rares occasions, et servant de porte-bonheur divin aux guerriers d'élite du village.

Durant la guerre qui éclata au sein de Doma, le village de Kamiki se coupa du reste du monde afin de se préserver. Et de part sa position stratégique, les Garlemaldais ne s'y affairèrent que très peu. Le village se situe au Nord de Doma, dans les montagnes, et l'accès est difficile pour ceux qui ne connaissent pas le chemin. La Daimyo, durant les 25 ans de guerre dut se battre dans Othard afin de sécuriser le plus de villageois possible (nombreux trouvèrent refuge au sein du village de Kamiki), et d'assurer un approvisionnement de vivres constant. En effet, hormis ses accords militaires, accompagnés d'accords commerciaux sur le saké et le riz, le village de Kamiki avait une production trop pauvre pour subvenir à ses propres besoins en toute indépendance. La viande et le poisson devenant une denrée rare, le village connu de longue pénuries de nourriture où la mort dansait sur des airs de maladies. Cependant, à aucun moment le village ne se retourna contre Sakuya, continuant de lui vouer une ferveur sans égal teintée d'une persuasion que ce dernier les protègerait jusqu'au bout. Encore aujourd'hui, le grand cerisier est vu comme un Kami protecteur pour tout le village. Les cultures devinrent de plus en plus variées pour pouvoir subvenir aux besoins des habitants, et le village de Kamiki se coupa du reste du monde afin de ne pas être envahit par les Garlemaldais. Les guerriers du village défendirent les lieux comme des guerriers implacables et sans l'ombre d'une peur, et au final, le village fut laissé tranquille, suite aux difficultés d'accès et à la pauvre richesse qu'il y avait à en tirer pour les armes Magiteck. Les combattants du village choisirent la voie de la protection sans jamais montrer la moindre hostilité offensive. Le village fut donc tout simplement délaissé par les assaillants, ces derniers persuadés qu'il allait mourir de lui-même. Mais rien de tout cela n'arriva, grâce à la protection du Daimyo et des nombreux passeurs courageux du village, qui firent perdurer quelques échanges commerciaux avec Kugane pour ramener vivres et rations de survie.

Après les 25 années de guerre, le village de Kamiki ressurgit hors des montagnes. Le village dénota une baisse démographique significative, mais ne perdit pas de sa hargne ni de ses coutumes. Ayant accueilli bons nombre de réfugiés de tous les horizons, le village aura fortement évolué dans ses mentalités. Ne faisant plus de réelles distinctions entre les pauvres et les nobles, seule la voie du mérite compte à leurs yeux. Maintenant que Doma est libre, les guerriers aux services de la famille Dokuganryu n'ont pas perdu de leur ardeur combative, et ils continuent de défendre avec dévouement les plus faibles. Le village prospère de nouveaux grâce à ses échanges commerciaux redynamisés et facilités par le retrait de Garlemald, ainsi qu'à la signature de nouveaux accords militaires.

Apparence globale :
Le village est situé dans les montagnes. Plusieurs parcelles habitables sont reliées par des ponts qui assurent le déplacements des villageois. Les parcelles en hauteur sont les temples et les brasseries de saké, tandis que les plateaux inférieurs présentent les habitations ainsi que les rizières. Plusieurs parties du village sont dédiées à l'entraînements des guerriers, visiblement légion au sein du village.
La plupart des bâtiments sont assez rustiques et le village arbore une apparence simpliste. Au milieu du village, sur la parcelle principale, la plus grande à proximité des temples, se trouve l'arbre gardien Sakuya, le fameux cerisier géant. Les superstitions du village veulent que ce soit lui qui retienne toutes les parcelles par la force de ses racines.

Coutumes :
-Il est d'obligation de venir saluer le cerisier Sakuya à chaque visite dans le village de Kamiki et d'y demander son accord avant de séjourner dans le village.
-Il est strictement interdit de s'aventurer dans les rizières et pire encore dans les brasseries, où l'accès est d'ailleurs totalement proscrit aux hommes. Seules les femmes responsables de la fabrication du saké ainsi que les prêtresses lorsqu'elles veulent bénir la production sont autorisées à y rester.
-Toute personne manquant volontairement de respect à l'arbre gardien du village se verra exécutée sur-le-champ.
-Seul le Daimyo peut autoriser une personne à rester vivre sur ses terres.
-Il est bien vu de demander à boire un saké en arrivant au village.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hanabira.forumactif.com
 
Le village de Kamiki
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eco village dans le finistere Sud...............projet!!!
» Le Club Med envisage la fermeture de son village de Bora Bora
» Saint-Santin : village insolite en Châtaigneraie !
» Le village Sandpiper du Club Med situé en Floride.
» Le Village de Saint-Mamet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hanabira :: RôlePlay :: Kamiki-
Sauter vers: