Car chacune de vos histoires sera le pétale d'un conte. [COMPAGNIE LIBRE FRANÇAISE RP ♥ FFXIV ♥ RAGNAROK]
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Misaki no Shina

Aller en bas 
AuteurMessage
Misaki no Shina

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 29/05/2018
Age : 28

MessageSujet: Misaki no Shina   Dim 3 Juin - 22:54


Misaki no Shina

    Surnom(s): Shishi
    Âge : Vingt-huit ans
    Nationalité: Née Hingashienne, officiellement noble Domienne
    Place hiérarchique : Hatamoto
    Orientation Sexuelle : Elle s'en fiche un peu à dire vrai

Description générale
    Physique: Shina est une femme légèrement plus que grande que la moyenne de ses consœurs Hyuroises d'Orient, à la peau délicatement hâlée. Elle se distingue des autres par ses cheveux longs bruns à mèches blondes, soit coiffés de manière à tomber sur ses épaules et le long de son dos, soit en queue de cheval et parfois en tresses. D'une couleur bleu ciel, ses yeux font un magnifique contraste avec ses cheveux ébène mais s'alignent parfaitement sur sa teinte naturelle.  

Ses petites lèvres pulpeuses et fines à la fois lui donnent un charmant sourire mais qu'elle ne dévoile qu'à peu de monde. La couleur de ses lèvres varie selon son maquillage, néanmoins, elle n'en change pas souvent. Les joues de la jeune femme sont ni creuses, ni bombées, lui donnant une expression faciale ravissante. En somme, son visage est assez harmonieux et parsemé de quelques tâches de naissance, presque semblables à des tâches de rousseurs.

L'Orientale prend soin de son corps, s'entrainant pratiquement tous les jours à la gymnastique et à toutes formes de sport nécessitant de l’endurance et de la dextérité. Par ailleurs, Shina est finement musclée, l'on reconnait aisément les traits de sa charpente sans que celle-ci ne soit trop imposante ou déforme la féminité dont elle aime se vanter de temps en temps.

Quelques cicatrices sont disséminées sur ses formes, notamment le bas de son ventre, sa cuisse gauche et son dos. Ces marques laissent penser à des coups d'armes blanches tranchantes car il s'agit de petites entailles. Une autre autre, au niveau de la clavicule droite, possède une forme ronde qui fait imaginer un tir de pistolet. Mais, après, seule Shina pourra confirmer ou infirmer.


    Morale: Loyale envers son peuple et son daimyo, Misaki-no-Shina agit en premier lieu pour la protection du village de Kamiki et ses habitants, dans un second temps pour l'équilibre de Doma. Elle met en avant toutes ses connaissances acquises durant ses nombreuses missions sur le terrain ou lors de ses combats contre les impériaux de Garlemald, sa loyauté semble sans faille, peut-être même un peu trop. L'hyuroise serait capable d'aller dans les profonds extrêmes pour satisfaire les intérêts de sa daimyo.

L'hatamoto aux cheveux sombres semble également attirée par la puissance personnelle, cherchant à augmenter ses pouvoirs afin de devenir de plus en plus forte aux fils des années, mais elle sait très bien que la quête de puissance corrompt souvent. C'est pourquoi elle choisit de se mettre et de se placer ses propres bornes afin de ne pas sombrer dans les abîmes de son âme et de devenir ce qu'elle combat actuellement. Cette puissance recherchée a aussi un but, devenir forte pour mieux protéger ce qui lui est cher, à la fois les valeurs qu'elle défend aussi bien que le village et ses habitants.

Enjouée, drôle, souriante, polie, ouverte... Très attirante d'un point de vue moral, elle possède un grand sens de la vie et de ce qu'elle représente. Shina vit au jour le jour, elle ne se prendra jamais la tête pour une broutille si ce n’est pas nécessaire. Elle est la première à proposer son aide, même s'il s'avère que ça n'appartient aucunement à son domaine de prédilection.

D'alignement bon et loyal, elle s'écarte parfois de ce chemin dans de rares cas, notamment lorsqu'elle doit utiliser ses sombres pouvoirs à des fins peu recommandables, mais les ordres sont les ordres, ses responsabilités doivent être respectées. Elle obéira au bon vouloir de sa daimyo et ce, peu importe jusqu'où cela l'emmènera.


    Histoire: A découvrir. ♪


Divers
    Armes : Sabres orientaux et hache, bien qu'elle sache aussi manipuler d'autres armes. Ne dit-on pas qu'un samouraï doit savoir manier plus de 40 armes ?

 
    Techniques : L'Hatamoto utilise des techniques de combat rudimentaires mais particulièrement efficaces. Son odenta semble dévastateur entre ses mains, le maniant avec une grâce mais aussi une brutalité infinie. C'est à ce demander comment elle peut soulever et manipuler une telle arme. Plusieurs personnes au sein du village ont pu l'apercevoir en compagnie d'un cristal d'âme dentelé et tranchant, serait-ce en rapport ?






Thèmes musicaux






Dernière édition par Misaki no Shina le Sam 28 Juil - 19:01, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misaki no Shina

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 29/05/2018
Age : 28

MessageSujet: Re: Misaki no Shina   Dim 15 Juil - 15:27

Introduction : L’Ascension des Ténèbres



Voilà maintenant de nombreuses années que Doma et une bonne partie de sa province sont sous domination impériale. Les Garlemaldais gardent la région d’une poigne de fer et toute résistance de la part des orientaux semble avoir été neutralisée, écrasée la puissance de l’Empire mais aussi par tous ceux qui ont décidé de tourner les talons et de travailler pour cette dictature. Plus au nord de la capitale de Yanxienne se trouve le village de Kamiki, renfermé sur lui-même depuis la grande chute, mais qui ne resta pas non plus inactif durant cette période de trouble.

La famille Dokuganryu, des Ao Ra, dirige ce village depuis des générations, si ce n’est des millénaires. Misaki-no-Shina n’a pas toujours fait partie du clan, ni même du village. Née sur les terres Hingashienne, au sein d’un autre clan et d’un autre pays. Comment s’est-elle retrouvée en Othard et surtout pour quelle raison ? Personne ne le sait, pas même elle. Du moins, c’est ce qu’elle prétend encore de nos jours. Selon les récits et le bouche à oreille, Misaki aurait été sauvée par le clan Hanabira il y a de cela plus d’une décennie.

Attaqué par les impériaux, le village où s’était réfugiée l’étrangère n’allait pas tenir bien plus longtemps. Deux croiseurs magiteks survolaient les cieux et larguaient de temps en temps des machines automatisées, capables de broyer et déchiqueter des hommes malgré les armures portées. Une sombre silhouette se tenait là, au centre de la place principale, défiant les assaillants les uns après les autres et les découpant en morceau de sa longue épée. Son armure n’avait rien d’orientale mais pourtant son visage et sa manière d’être faisaient penser à un natif de la région. Les centurions et les simples soldats l’encerclèrent mais cet étrange personnage ne se laissait pas faire.

Ses coups tranchants pulvérisaient les quelques protections, les armures et même les machines. Sa lame, d’une teinte ébène, comme le reste de son équipement, semblait luire d’une aura rougeâtre. Misaki, toujours recluse derrière son abri de fortune, se sentait mal à l’aise en sa présence, presque nauséeuse mais pourtant… elle ne pouvait s’arrêter de le fixer. Ses yeux constamment braqués vers cet individu qui se battait avec toute cette colère et cette rage, comme si qu’il avait cette faculté à canaliser ses émotions.

Aussi puissant était-il, le « samouraï noir » ne pourrait pas tenir éternellement et autour de la place du village, les gardes autant que les civils se faisaient massacrer. Les ordres des impériaux étaient clairs et précis ; pas de quartier, pas de pitié. Pourtant, il aurait été plus rentable de prendre quelques esclaves… Ce village avait-il fait quelque chose pour contrarier les hautes sphères garlemaldaises de Doma ? Et cette personne, en était-elle la cause ?

Soudainement, une explosion vint retentir tout proche de l’adolescente. Cet amas de flammes dévorantes et le souffle la projetèrent vers le centre de la place. Frêle et innocente, incapable de se battre à cette époque, Shina se releva en se massant le crâne et en se plaignant de la douleur. A découvert, la pauvre Hingashienne se retrouva très vite face à un soldat. Ce dernier pointa sa pistolame face au visage de l’apeurée, des larmes commencèrent à couler sur son visage et la panique se lisait également. Elle ferma les yeux en priant les dieux.

Aucun bruit de tir ne retentit, aucun coup de feu, le calme plat. Le son des genoux de l’impérial frappant le sol réveilla l’affolée de sa torpeur. Le corps de la victime tomba sur le côté alors que Misaki leva la tête pour observer son sauveur. Elle en était désormais sûre, ses traits et son sourire faisaient penser aux personnes locales. S’il ne naquit pas dans ce village précisément, elle aurait parié tous ses biens que ce samouraï fut bien originaire de Yanxia. En le regardant de plus près, elle se rendit compte à quel point l’inconnu était blessé. Le sang coulait au travers de son armure, contrastant avec ce noir ébène.

« Tenez bon ! Vous- »

« Ecoute moi bien, petite, je… Je ne vais pas tenir encore longtemps. La seule chose qui me tient en vie… C’est ceci. »

Le combattant retira son gantelet gauche, suivi d’un bracelet, orné d’un étrange élément dentelé, tranchant et rayonnant en son centre. Il retira cet objet avant de le tendre à Shina, cette dernière complètement perdue et confuse.

« Prends-le. Il ne me… servira plus très longtemps. Fais-moi confiance. Je… Nous te guiderons au travers du cristal. »

La voix de l’homme était tremblante, du sang coulait de sa bouche et Misaki n’osait pas lui dire non. Comment pouvait-on refuser les derniers vœux d’un mourant, d’un condamné. Par ailleurs, à chaque seconde, l’item en question semblait perdre de plus en plus de sa lueur… Etait-il lié à cette sombre personne ? Ravalant sa salive et se jetant dans l’inconnu, la jeune hingashienne saisit le cristal. Ce dernier émit une puissante lumière rouge, si forte qu’elle aveugla un court instant les deux personnes au beau milieu du champ-de-bataille avant qu’elles ne s’évanouissent.

Je ne pensais pas que cet échange fonctionnerait mais le cristal semble t’avoir choisi, autant que moi. Les prochains jours seront difficiles pour toi, tu vas devoir comprendre et assimiler beaucoup de nouveaux éléments. Mais nous serons là pour t’aider, tous ceux qui ont tenu et combattu avec ce cristal d’âme. Mais prends garde… Ne laisse jamais tes émotions et tes Ténèbres te dominer. Jamais !

Lorsque Shina ouvrit enfin les yeux, plusieurs jours s’étaient écoulés. Se redressant doucement, elle tituba jusqu’à la fenêtre de sa chambre, la rescapée aperçut alors un arbre géant qui lui murmura à l’oreille : « Sois la bienvenue à Kamiki. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Misaki no Shina
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» montres simples avec tres longue durée de vie des piles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hanabira :: RôlePlay :: Présentations-
Sauter vers: